• Chapitre 6: Interdiction et menace

       Le lendemain tous se passé le plus naturellement possible, Océane et Lucile comme a leur habitude se préparé pour allez au lycée, aujourd'hui maths, physique, sciences, anglais, bref les matières détesté d'Océane, elle se préparé aussi mentalement que psychologiquement a se qui allais être sans aucun doute a se qui est pour elle une journée maudite, se jour est définitivement pour cette dernière le pire jour de la semaine durent toute l'année, ou du moins la matinée, car le seul point positive, sera le club qu'elle à intégré en compagnie de Lucile, donc elles passeront 2 à 3 heure à chanter et s'amuse dans l'une de leur plus grande passions la musique. 

        La journée se déroulé et Océane fessais tous son possible pour ne pas craqué, ses paupières lourdes, elle essayer temps bien que malle de se concentré et d'oublier les bâillement qui venais de temps à autre a la jeune fille: (je doit me ressaisir, je doit pas m'endormir, mais je déteste les maths, c'est un calvaire...allez ressaisi toi ma grande, tu doit avoir les bases sinon tu peut dire adieux a tes intéros c'est pas trop le moment, en plus je n'ai aucun temps à perdre) pensa-t-elle en se donnent une bonne gifle, pour se réveiller, de son coté Lucile qui avais observer toute la scène ricané :"pssssssssssssss,psssssssssssssssssssssssssss" Océane leva la tête pour observer son amie qui lui donna un papier en le lissent elle lui surie. (courage, la dormeuse, les maths c'est pas si énervent, tien je vais te montré: 1+1=2, encore 2 heures et c'est le déjeuné, 2+2=4, et si tu compte 4 heures tu t'éclatera avec ta meilleur amie en musique, c'est pas sympa sa  )

       À l'heure du déjeuné Océane et Lucile se dirigèrent vers la cafétéria ou elles engloutirent une pizza immense qui les requinqua, elles s’apprêté a s'attaquer au désert lorsque,

    Océane:"eh, mince j'ai oublié mon portable dans la classe, je vais le chercher" dit elle en se levant.

    Lucile:"attend moi, je viens avec toi"

    Océane:"non, c'est pas la peine, si tu viens en va perdre notre place il faut mieux que tu reste ici"

    Lucile sourie:"alors dépêche toi, d'accord"

    Océane:"oui, même pas deux seconde et je serais de retour"et elle partit en courent.

    En arrivant dans sa classe, elle le chercha mais ne le trouva pas:"mais ou il est passé", elle sursauta a l'entente d'une voie derrière elle.

    ....:"c'est sa que tu cherche"

    Océane se retourna et déstressa en voyant qui étais derrière elle mais très vite, un stresse terrible la regagna et elle se figea sur place en apercevant les yeux noir remplis de rancœur et de haine qui la suivez (mais qu'est-ce qu'elle ont)

    ....:"(pourquoi il l'observer ainsi, lui qui n'a encore jamais posé les yeux sur une fille, non, elle n'a pas le droits elle n'a pas le droit) tu n'aurais jamais du faire sa" hurla la jeune fille au milieux des trois 

    Océane:"(qu'es que j'ai fais, j'ai un mauvais pressentiment, je crois qu'il faudrait mieux que je parte...mais attend je n'est rien fais, je n'est rien à me reprocher, j'ai en moins le droit de savoir se que j'ai fais, je vais...)"

    Elle fus coupé de ses pensé par Juliette qui arriva t'elle une furie, et les deux qui l'encercler, 

    Juliette:"écoute moi bien, je te défend, je t’interdit de lui reparler, il est a moi, ne t'approche plus jamais d'Alexandre, tu entant" elle jeta par terre  le portable d'Océane et elle partit, sur leur route les trois clones croisèrent Lucile qui se dirigé vers la classe, (mais qu'est-ce qu'elle fond la c'est trois la, allez je me dépêché , Océane de son coté étais paralysé:"(qu'es que sa veux dire, Alexandre, et puis, je ne l'ai même pas revu!!!!!, comment sa se fais???, comment Juliette peut le connaitre ???? non, sa doit surement être quelqu’un d'autre, se n'est pas possible, non, ma..."

    Elle fus coupé par c'est pensé par un bruit qui la fis sursauté  mais elle se calma rapidement en voyant la personne qui venais d’apparaître  elle ramassa son portable comme si il venais seulement de tomber et lui dit:"Lucile!!!, tu m'a fais peur, qu'es que tu fais là"

    Lucile:"mais tu a tarder, c'est presque la sonnerie et tu n'étais toujours pas venus, qu'es que tu fessais....se son ses trois peste!!qu'es qu'elle ton fais???(si elle on osez te faire quoi que se soi elle vont me le payer)" dit elle sur un temps effrayer 

    Océane:"non, j'étais seulement entrain de chercher mon téléphone mais j'ai réussit a le retrouvé, et pour quoi tu parle de ses trois clone, elle étais par là???(je vais pas l'inquiété avec mes histoire, c'est ma meilleure amis, et je ne veux pas la faire rentré dans mes problème) 

    Lucile:"d'accord si tu le dis....(je préfère essayer de te croire, mais je crois que j'aurais mieux fais de venir avec toi)... tu viens si en reste ici en aura pas du tous profité de la pose, et en aura besoin en science" 

    Océane sourie:"oui, d'accord (et mince alors, pourquoi je panique au temps, je n'est rien fais, et elle n'en pas le droits de me donner des ordres, si elle crois qu'elle m'impressionne cette pimbêche elle se mets le doit dans l’œil  j'en est connu d'autre et se n'est surement pas elle qui va me préoccupé l’esprit j'ai bien d'autre problème  mais je voudrais bien savoir de qu'elle Alexandre elle parler, et puis j'ai le droits de fréquenté qui je veux, personne ne lui appartient !!!!)" elle partit en courant derrière son amie le sourire sur le visage, et un air persuadé.

    La journée défilée, et Océane continua sa journée avec le sourire, elle refusé de changer, mais les regard qui la fixé la fessais légèrement frissonné il faut bien admettre que malgré se qu'elle se répété, elle étais soucieuse mais elle refusé, elle s'interdisez de le laisser transparaître "(elles veulent me voir pleuré, affolé, alors la elles peuvent toujours rêver  jamais, jamais, je ne leur donnerais se qu'elle veulent, je me suis jamais agenouiller devant personne et je compte pas commençais aujourd'hui) alors durent les 2 heure qui lui rester elle afficha un sourire rayonnent, elle participa, ria, et les trois autre devenez rouge de colère, Juliette:"(un jour tu me le payera  mais pour moi tous qui compte c'est que tu ne t’approche plus jamais de lui)"

    Charlotte et Ariette:"(elle m'énerveeeeeeeeeeeeeeeee)"

    A la fin des cours nos deux amis étais impatiente elle se dirigé en courant vair la salle de musique au fond du couloir et il faut bien avoué qu'Océane n'étais pas contre le fais de ne plus voir le groupe des trois fille.

    Je ne sais pas qu'en t'es que je pourrais mettre la suite désolé, la je prend l'avion direction Dubai mais des que j'ai connexion je mets la suite, n'oubliez pas de me laisser des com's, a toute, votre amie dévoué mimikila 

    Désolé je n'est pas eu le temps de vous prévenir 


  • Commentaires

    1
    rimhpk Profil de rimhpk
    Jeudi 1er Août 2013 à 23:05

    Pas grave surtout que c bien continue comme sutout que c genial !!!!

    2
    IiLolaa Profil de IiLolaa
    Vendredi 2 Août 2013 à 19:32

    je suis dacc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :