• chapitre 6

    chapitre 6: nouvelle ??

     

    chapitre 6

     

    Le jour c’est levée et je ne sais comment la nuit est passé, je ne me souviens ni de mon réveille, ni de l’insouciances de mes rêves, mais je m’en fiche royalement, es que je pourrais le revoir normalement et non en temps que princesse ?, je veux sortir, m’envolais, fuir se palais, pendent quelque minute, non seulement quelque seconde revivre la journée passé en enlevant un seul et unique geste que j’ai regretter, Didi me regarde et je lui sourie, pourrai-je un jour effaçais le faux sourire qui me couvre le visage, hier j’avais réussi, qu’en j’étais poursuivie en temps que villageois, j’ai pus sourire de cette aventure avec lui et puis….

    Flach back :

    Ma casquette viens de tomber je suis découverte, Arthur c’est arrêté de rire sa fais déjà quelque instant qu’il m’observe de la tête au pied avec un air d’ahuri, et bien j’allais me résigné à ouvrir la bouche quand je le voie s’affalé au sole se tenant le ventre et semblent étouffé de rire, que lui arrive t’il, que fait il ???,  il me regarde et essaye de décoché trois mot avent d’arrêté son rire en essayent une petite larme qui venais de glissé le long de son visage : « excuse moi » me dit il alors que j’avais emprunté la tête d‘ahurie qui lui appartenez ne comprennent rien à se qui se déroulais sous mes yeux avent qu’il  ne reprennent : « je croyais que tu étais un garçon,  (rougie légèrement de son ignorance)  excuse moi….mais dit mi comment tu appelle ?? »

    Je restai là consternais, il ne m’avait pas reconnu, je soufflai intérieurement pour me soulagé : « Lili… » Oh non je vais qu’en même pas lui dire mon prénom qu’es que je vais faire, je fus interrompus par sa parole : « tu t’appelle Lili , c’est sa »

    Moi : « oui, c’est sa » bon apparemment je m’appelle Lili, bon je trouve que c’est un beau nom, en plus je pourrais mon souvenir facilement, je sourie.

    Arthur se leva et s’approcha de moi en me tendent sa main : « ravie de te rencontrais Lili, je crois qu’en va bien s’entendre »

    Je le regardai, c’étais la première foi qu’en me parlais aussi facilement je sourie de plus belle, et lui pris la main à tout e vitesse comme si je voulais lui empêcher de s’évader : « oui moi aussi, soient amis » Didi se mis soudain à aboyais « et lui c’est (vite trouve un nom, vite vite) Kiki…kiki le fauteur de trouble à qui je dois ta rencontre »

    Arthur se baissa à son niveaux pour lui caressé la tête : « ravie de faire ta connaissance Kiki » celui si lui lécha la main

    Moi : « je crois bien qu’il t’apprécie, tu à de la chance, tu es bien parmi les premier qu’il voie sans essayé de mordre d’habitude, il prend du temps pour s’habitué »

    Arthur : « merci mon beau »

     

    En retourna alors en vile tout en prennent garde à resté 1 km plus  loin que le marchent de tout à l’heur, je lui dit que je venais d’arrivé avec mes parent et que je visité un peut la ville, sa réaction fus immédiate et il devenus un véritable guide touristique, se qui ne me déplus pas le moins du monde, lorsque mon ventre à refait son vacarme habituelle je rougie au temps qu’une écrevisse, cette foi il avais compris il me sourie en me tendent la moitié d’une pomme qu’il avais acheté, je l’accepta sans rechigné, et l’avala comme le plus grand des festin, c’étais la première foie que j’apprécier au temps un repas, je fessais se don j’avais envie, et au lieux du silence régné l’agitation que j’adoré entendre.

      Le moment que j’ai détesté de la journée arriva, en se dit au revoir, si il y’a bien une chose que je voudrais supprimer c’est les au revoir, car justement je ne savais pas si en allais pouvoirs se revoir le coeur lourd, je le salua de ma main, il ma dit qu'il m'attendrais au même endroit le lendemain, ma raipence fus: "je ne sais pas trop si je pourrais mais j'éssayerais l'après midi"

    Arthure: "je t'attendrais qu'en même, au ka ou" avec un sourire

     je le quitta et allas afrenté l'acoutumé, ma mère, mon cerment, ma chambre, mon faux sourire, je pensa toute la nuit à cette journée qui étais la première ou je méttais totalement amusé, mais pourai-je revoir pareil, sur seux je passa une nuit blanche.

    fin du flach back

     je ne pus fermé les yeux qu'a cinq heur du matin pour seulement 2 heur de someille réparateur, mon Didi me lécha le matin, j'avais repris quelque couleur en me dissent que je pourrais le revoir bientôt, donc, je refi comme d'hab le décompte pour voir apparètre mes trois anges du matin préféré et la même rengène habituelle avec le même programe aussi chargé qui me fis comme éffais de basculais à nouveaux dans mon lit comme pour demandé le répi d'une ame habatue.

    comment se passera la journée de Liliana?, poura-t-elle le revoir malgré son amploi du temps éxtremement chargé?, découvrira t'il un jour sa véritable origine? tous sa et bien plus encore pour tous se qui suive ma fic dans le prochain chapitre ^^, aplus votre ami qui vous adorent mimikila


  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 22:43

    Comme j'ai crus qu'elle l'avait embrassé! Tu m'as bien eus! Elle est trop doué pour les noms! Et lui il est bête! Je suis pour leur couple en tout cas! Vite la suite!!!!!

    2
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 22:46

    héhé j'ai voulu garder le suspence jusqu'au milieux c'est pour sa que j'ai mis la seul chose qu'elle à détesté hihi malin non?, normalement la suit demain au pire après demain je vous préviendrais^^

    3
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 22:49

    oui il y a interrait!

    4
    Lundi 11 Novembre 2013 à 05:08

    Ça y'est, c'est fait! Les dés sont lançés et c'est Arthur le villageois qui gagne le coeur de Liliana (ou Lili, au goût)... J'ai hâte au prochain chapitre! T'as intérêt de faire vite pour menlever le stress d'attendre >:(

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :